Entretien d'embauche : 5 conseils à mettre en pratique

Publié le par Lolita

entretien_d_embauche.jpgUn entretien d'embauche se prépare tout autant que la rédaction d'un CV ou d'une lettre de motivation. Préparer son entretien c'est pouvoir se donner une chance d'éviter d'être pris au dépourvu, c'est répondre en évitant des tics de langage, c'est gagner en assurance face au recruteur, c'est montrer que vous êtes professionnel même au chômage, c'est favoriser un  ressenti positif, c'est finalement peut-être vous différencier des autres candidats... Comment faut-il faire ? 

 

1 / Se renseigner sur l'entreprise

- son historique,

- son actualité,

- sur ses produits/services,

- Pour une PME, vous pouvez vous renseigner sur le secteur d'activité.

 

Comment ?

- Le site internet de l'entreprise : tapez son nom dans google, vous pouvez également taper le nom de la ville pour davantage cibler le site.

Astuce : sur le site des pages jaunes, il est bien souvent  noté le lien du site internet

- Sur Societe.com, pour en apprendre davantage sur le chiffre d'affaires de l'entreprise.

- Sur Google actualité, pour connaître les dernières actualités. 

- En parlant de l'entreprise à votre entourage.

Vous devez être capable au minimum de répondre à ces questions :

Nom de l'entreprise

Date de création

Secteur d'activité et évolution du secteur sur le marché

Produits/services

Implantation géographique

Appartenance à un groupe

Effectif de la société

 

 

2 / Savoir se présenter de façon claire et concise

- Présentation personnelle : passage court puisque les éléments sont déjà sur votre CV. Vous pouvez mettre en avant, subtilement, un trait qui deviendrait un atout pour le poste : célibataire s'il vous faut être très disponible, vous êtes domicilié à côté de l'entreprise, votre âge pour une équipe jeune...

- Présentation professionnelle : triez et parlez de vos compétences, avec des mots-clés, en fonction de vos expériences passées et en adéquation avec le poste visé.

Autre piste : vous pouvez aussi montrer le cheminement de votre évolution professionnelle si cela est adéquat.

Autre piste : vous pouvez évoquer votre objectif professionnel et les compétences que vous avez pour atteindre celui-ci si, par exemple, vous ne correspondez pas totalement au poste.

Si une activité extra-professionnelle vous apporte un plus, des atouts, des compétences, n'hésitez pas à en parler, ce qui  dévoilera un peu de votre personnalité.

- Mettre en lien votre projet, vos compétences et le poste.

Conseil : ne racontez pas votre vie et encore moins vos problèmes personnels

 

 

3 / Se préparer aux questions du recruteur

L'objectif : éviter de réfléchir trop longuement face au recruteur, éviter de bafouiller ou de partir dans tous les sens, ne pas se contredire ou pire encore ne pas avoir de réponse et rester muet. Encore une fois essayez au maximum de ne pas être pris au dépourvu.

Pour cela :

- Cherchez sur google les questions pièges des recruteurs, vous trouverez de nombreux articles à ce sujet.

- Réfléchissez à vos réponses,

- Entraînez-vous face au miroir, mais aussi en face d'un membre de la famille ou d'un ami. Pour l'aider, vous pouvez lui donner une liste de questions et faire en sorte de simuler un entretien.

 - Demandez à cette personne d'observer vos gestes, votre vitesse de parole (trop lente ou trop rapide), vos tics de langages, votre regard fuyant ou trop provocateur, l'aplomb avec lequel vous parlez ou au contraire votre mollesse à vous mettre en avant. Il ne doit pas y avoir de gêne ou de tabou, soyez prêt à comprendre la critique, pour vous corriger.

 

 

4 / Posez des questions

Vous avez des questions sur l'entreprise ou sur le poste, posez-les, cela montre votre intérêt. 

Attention à la question du salaire, elle est à double tranchant lors d'un premier entretien puisque le recruteur ne vous a pas encore choisi et cela pourrait lui sembler prématuré, sauf si c'est lui-même qui engage la discussion sur le sujet.

Conseil : écoutez les réponses de votre recruteur afin de rebondir sur ce qu'il dira et permettre un échange et non plus un simple entretien.

 

 

5 / Toujours être positif

Trouvez les points positifs de vos expériences professionnelles passées. Ne gardez que le meilleur et oubliez tout ce qui a pu être mauvais. Ne critiquez pas d'anciens collègues et encore moins les employeurs. Le recruteur ne doit retenir que du bon vous concernant.


 


Publié dans Conseils emploi

Commenter cet article