Ne faites plus l'erreur : "autant pour moi" ou "au temps pour moi"

Publié le par Lolita

jj.png

J’ai toujours écrit cette expression ainsi « autant pour moi », sans jamais  m’être posé aucune question, comme si pour moi cela était un acquis.
Dans ma recherche des erreurs fréquentes de la langue française, quelle surprise de constater que depuis des années je faisais erreur !


Que signifie cette expression ?
Elle s’emploie pour admettre son erreur. 

Exemple :
J’aimerais continuer avec l’exercice en page 12. Auxxx pour moi, je continue avec la page 13.


Quelles en sont les origines ?

Selon l’Académie française, cette expression serait issue du langage militaire : "au temps ! " se dit pour "commander la reprise d’un mouvement depuis le début", signifiant alors l’idée de reprendre quelque chose. Par glissement l’expression « au temps pour moi » reviendrait à dire « j’ai fait une erreur, je reprends depuis le début… »

Par conséquent, selon l’origine de cette expression qui est devenue courante, sortant du cercle militaire, nous devrions l’écrire ainsi « au temps pour moi ».

Oui, mais voilà, l’emploi populaire de cette expression l’a transformée en « autant pour moi ». Les sujets sur la toile concernant cette bizarrerie de la langue française font débat, sont longs à lire, et les auteurs de nombreux articles recherchent dans les abysses de la langue française pour justifier telle ou telle orthographe.

Quoi qu’il en soit, je n’ai toujours pas trouvé de réponse vraiment satisfaisante à ce sujet, mais il est clair pour moi que cette expression est en pleine transition orthographique, par conséquent…


Petit conseil :

Retenez que pour un français correct, il vaut mieux écrire « au temps pour moi ». Faites l’expérience sur un logiciel de traitement de texte avec correcteur orthographique, il vous suggérera la correction « au temps » en place de « autant ».

Cependant vu le débat sur ce sujet, je n’ai aucune crainte à dire qu’écrire « autant pour moi » n’est pas forcément critiquable et une erreur. 

Commenter cet article

justine 04/12/2014 14:44

Rolieri, sauf erreur de ma part, Lolita est une femme.. donc selon moi une partie de votre commentaire est faux. En effet "sans jamais m'être poséE la question" n'est pas accordé par erreur avec "question" mais bien par justesse avec "Lolita".

justine 04/12/2014 14:45

Rolieri, sauf erreur de ma part, Lolita est une femme.. donc selon moi une partie de votre commentaire est fausse (erreur dans le commentaire précédent..) En effet "sans jamais m'être posée la question" n'est pas accordé par erreur avec "question" mais bien par justesse avec "Lolita".

issouf.yacouba.konate 02/12/2014 02:59

Cool

Pollux 24/02/2015 21:32

Votre explication est foireuse. So much for me ne veut pas exactement dire la même chose.
Et quid de l'expression italienne Al tempo? Le français étant une langue latine, je pencherais plus pour l'orthographe communément admise par l'académie. N'en déplaise à certains esprits chagrins.
Je ne vous ai probablement pas convaincu. Au temps pour moi!

José Silva 12/03/2014 16:36

Triste à dire mais cet exemple prouve que même l'Académie française dit des bêtises - embêtant pour un pays poussant le centralisme au point de se doter d'un organe pour régir la langue.

"Au temps pour moi" n'a absolument aucune réalité militaire passée ni présente. C'est une pure invention, une fable. Il n'existe absolument aucune trace de cette locution dans le moindre ouvrage
militaire. Cela en dit long sur la connaissance historique de l'armée française par les Académiciens. Par ailleurs, cette référence historique, à supposer qu'on en trouve un jour une trace, n'a
strictement aucun sens dans le contexte où on emploie la locution.

"Autant pour moi" est la traduction littérale et exacte de l'anglais "So much for me", dont le sens est parfaitement intelligible et naturel, mais admettre et accepter cette simplicité, voire son
origine étrangère, reviendrait à une capitulation de la part d'innombrables pédants et de leurs disciples! Alors continuons à employer de fausses locutions, le mensonge vient d'assez haut et s'il
est suffisamment martelé deviendra-t-il vérité?

Réjouissons-nous cyniquement qu'à la vitesse où disparaît le bon français ce débat finisse lui aussi par se faire emporter, et autant pour moi.

Eric Batard 04/11/2016 19:31

Bonjour,
L'Académie française dit peut-être des bêtises, cher José, mais il semblerait que vous aussi.
J'étais surpris que l'origine militaire de "Au temps pour moi" soit une fable.
Sur le site du Projet Voltaire à propos de cette question Autant/Au temps (http://www.projet-voltaire.fr/blog/regle-orthographe/au-temps-pour-moi-ou-autant-pour-moi), j'ai vu qu'on mentionnait un extrait de La Vagabonde de Colette (1910) qui utilisait cette formule (Au temps) dans un sens manifestement d'ordre militaire.
Pour être sûr que le Projet Voltaire ne racontait pas d'histoire, j'ai été chercher le texte de Colette (un PDF du livre sur le site de l'Université de Toronto). Voici l'extrait (p. 87) plus complet que sur le Projet Voltaire :
"— Au temps ! crie Brague. Tu l'as encore raté, ton mouvement ! En voilà une répétition à la mords-moi-le-jonc ! Tu ne peux donc pas être à ce que tu fais ?"
Je crois que la cause est entendue : l'expression existe et s'est dite, au moins au début du siècle dernier.
Maintenant, pour moi, ça ne dérange pas plus que ça de l'écrire "Autant" de nos jours. Et il n'est pas impossible qu'il y ait eu "contamination" avec l'anglais (dans une direction ou une autre).
C'est juste un peu dommage d'appuyer des déclarations tranchées sur un point pas vraiment vérifié.
Cordialement EB

Rolieri 30/12/2013 06:08

Il est difficile d'écouter vos conseils, car il y a déjà deux fautes dans votre première phrase ("sans jamais ne m'être posée aucune question"). Vous auriez dû écrire "sans jamais m'être posé
aucune question". "Sans" n'est pas négatif, mais privatif ; il ne nécessite donc pas la négation "ne". D'autre part, le COD de "posé" est "question" et il est placé après le participe passé. Désolé
de devoir apporter ces précisions. Cordialement. ER

Lolita 30/12/2013 11:02



Bonjour.


Je vous remercie pour votre commentaire, car il me permet immédiatement de faire la correction dans mon article. Je suis transparente, je ne suis pas prof de français. Cependant, je vérifie
auprès de sites officiels les thèmes de fautes récurrentes que j'aborde. Je ne cesse de le dire, les règles de la langue française sont complexes et ces articles permettent avant tout de mettre
en avant certaines fautes que je peux lire régulièrement sur la toile ou professionnellement lorsque j'ai pu avoir en main cv et lettre de motivation.