Ne faites plus l'erreur : quoique ou quoi que

Publié le par Lolita

Il pourrait être très facile de faire l'erreur à l'écrit entre "quoi que" et "quoique".

Ces homophones ont un sens proche et il n'est donc pas évident du premier coup à faire la distinction entre les deux.

Pourtant comme je l'écris souvent, la langue française recèle de petites astuces qui vous faciliteront le choix de l'un ou l'autre !


1. Quoique
Il s'agit d'une conjonction de coordination.

Ce qu'il faut retenir  : si vous pouvez remplacer "quoique " par " bien que (le plus courant) ; encore que ; malgré le fait que" dans votre phrase et que celle-ci garde un sens alors, sans exception, vous écrirez " quoique " en un seul mot.

Exemples :

Je vais prendre mon manteau, quoiqu'il fasse  chaud.
Je vais prendre mon manteau, bien qu'il fasse chaud.
 

Quoique très dangereuse, cette route est très empruntée.
Bien que très dangereuse, cette route est très empruntée.

 

2. Quoi que

Il s'agit d'une locution pronominale.
Ce qu'il faut retenir : si pouvez remplacer " quoique " par " quelle que soit la chose que ; quelle que soit la chose qui ", vous écrirez " quoi que ".


Exemples :

Quoi qu'elle fasse, elle ne retient pas sa leçon.
Quelle que soit la chose qu'elle fasse, elle ne retient pas sa leçon.

Quoi que je dise, tu ne m'écouteras pas !
Quelle que soit la chose que je dise, tu ne m'écouteras pas !

 

3. Un petit mémo ?


Personnellement, mon premier réflexe est de me demander si je peux remplacer par " bien que ". Si ma phrase garde le sens que je veux lui donner, j'écris "quoique".

 

 

 

Commenter cet article